Qu’est-ce que la clean beauty ?

La clean beauty, la tendance qui bouleverse la cosmétique traditionnelle !

Qu’est-ce que la clean beauty ?

De plus en plus de consommateurs recherchent de la transparence dans les produits de beauté qu’ils consomment. Pas seulement dans leur composition mais aussi concernant les engagements des marques. C’est dans ce contexte que la « clean beauty » est apparue, traduite en français par « beauté propre ». Ce mouvement invite les marques à devenir plus responsables, éthiques et transparentes vis-à-vis de leurs clients pour qu’ils soient mieux informés sur ce qu’ils achètent. Mais concrètement c’est quoi ? On vous explique tout dans cet article.

D’où vient la clean beauty ?

Baume démaquillant

Cette tendance est née il y a environ 10 ans et s'est fortement accentuée ces dernières années. Tout a commencé aux Etats-Unis, à la suite de nombreuses polémiques dans le secteur de la beauté, notamment sur la présence d’ingrédients controversés et dangereux pour la santé. Contrairement à l’Europe, dont la réglementation cosmétique est la plus drastique et exigeante au monde, la réglementation Américaine est…flou et quasi inexistante. Le saviez-vous ? Plus de 1 300 ingrédients sont interdits dans l’Union Européenne, contre seulement 11 aux Etats-Unis !

Pour répondre à ces controverses, une multitude de nouvelles marques se revendiquant clean ont émergées aux Etats-Unis, et plus précisément en Californie. La vague clean est ensuite arrivée en Europe et les marques traditionnelles et historiques se sont également mises à surfer sur des revendications mêlant clean, bio, naturalité... Malheureusement, pour certaines marques ce n’était qu’un outil marketing trompeur, sans réels engagements. Des consommateurs et associations de consommateurs se sont alors mis à le dénoncer. 

Cette confusion générale et le besoin de transparence des consommateurs a favorisé la naissance des applications pour décrypter les produits comme Yuka, Clean Beauty, Inci Beauty, Quelcosmetic… Avec celles-ci, pas besoin d’avoir fait du latin ou des études scientifiques pour comprendre la composition des produits. Les ingrédients sont expliqués de manière accessible et ceux jugés nocifs ou controversés pour des raisons de santé ou environnementales sont indiqués. Ainsi les marques ne peuvent (presque) plus rien cacher à leurs clients. Choisir des cosmétiques avec une composition saine et respectueuse de l’environnement est désormais à la portée de tous en un seul scan.

Cependant, actuellement, il n’y a pas de définition officielle de la clean beauty, ni de réglementation. Les marques ont donc chacune leur vision et leur charte de formulation ce qui peut être confusant pour le consommateur. La liste des ingrédients bannis varient : perturbateurs endocriniens, conservateurs, huiles essentielles, ingrédients d’origine animale ou issus de la pétrochimie, naturalité, bio, molécule de synthèse... Cela peut devenir un véritable casse-tête !

Faites donc attention à ce que les engagements des marques que vous achetez soient en accord avec vos convictions et votre propre définition de la clean beauty !

Un défi technique pour la formulation

Soins à recharger

Cette transparence grandissante fait prendre conscience aux consommateurs des nombreux ingrédients mauvais pour notre santé et pour l'environnement. Cela est un véritable défi pour les marques historiques car elles doivent totalement repenser la conception et la formulation de leurs produits. 

Idées reçues : composition clean ne rime pas avec des soins qui ne sont pas efficaces ou pas sensoriels, au contraire ! Chez La Crème Libre, nos formules sont 100% naturelles, sans aucun ingrédients controversés et testées dermatologiquement sur des peaux sensibles. Tout en étant très agréables à utiliser et efficaces. Venez découvrir notre gamme complète de soins à recharger.

La clean beauty ne s’arrête pas aux formules

Gamme de soins à recharger

Eh oui, elle ne concerne pas uniquement la composition des produits, mais aussi les emballages. Les applications sont d’ailleurs actuellement en train de travailler sur ce point afin de prendre en compte l’éco-responsabilité des packaging (matériaux utilisés, provenance, recyclabilité…).

C’est également toute la chaîne de production et les engagements de l’entreprise qui sont pris en compte. Les marques doivent donc aller plus loin pour séduire le consommateur en agissant concrètement pour défendre des causes humaines, animales ou environnementales.

Afin de réduire leur impact écologique, les marques optent de plus en plus pour des packagings éco-responsables (recyclables, recyclés, biodégradables, rechargeables…) et évitent également le suremballage. Les circuits courts sont aussi de mise, car ils ont une empreinte carbone plus faible et facilitent la traçabilité des produits.

Pas d’inquiétude, nos amis les animaux ne sont pas oubliés. En effet le vegan, le cruelty free et l’absence de test sur les animaux deviennent de plus en plus populaires et indispensables pour les marques souhaitant être dans le mouvement de la clean beauty. À noter : les tests sur les animaux sont interdits dans l'Union Européenne depuis 2004 pour les produits finis tels que les produits cosmétiques et depuis 2009 pour les ingrédients qui les composent. Indiquer sur un cosmétique qu’il n’est pas testé sur les animaux est donc interdit. En effet, les marques n’ont pas le droit de se valoriser auprès du consommateur en présentant comme un engagement éthique le respect d’une exigence réglementaire. Ce qui est en revanche autorisé est d’indiquer que la formule ne contient pas d’ingrédient d’origine animale si le produit est vegan.

Chez La Crème Libre, nous adhérons totalement au mouvement de la clean beauty et nous avons même souhaité aller plus loin que les réglementations en vigueur avec une charte de formulation drastique

Nous vous invitons à découvrir nos valeurs éthiques, humaines et écologiques qui se cachent derrière nos produits comme on ne vous cache rien, dans l’onglet Nous sommes La Crème Libre !